Maintenance
Site en maintenance. Suivez l’actualité de la Compagnie sur notre page Facebook.
POMMES D’AMOUR
POMMES D’AMOUR

Création jeune public CML 2021
Production CML
Danse et théâtre musical de 4 à 10 ans.
Pièce interactive et participative pour 3 interprètes dont un danseur en situation de handicap moteur.

Conception – Directrice artistique – Chorégraphie : Magali Lesueur
Auteur du livret et direction d’acteurs : Jules Dousset
Auteure des chansons : Lola Ingrid Le Roch
Arrangements musicaux : Eric Le Roch
Création lumières : Clara Boulis Valence
Costumes : Caroline Denquin

Avec :

Equipe de création : Lola Ingrid Le Roch – Dorothée Goxe – Nathan Waye
Cast 2 : Hélène Buannic – Magali Lesueur – Mathias Raumel


Synopsis :

« Il y a quelques rencontres dans la vie où la vérité et la simplicité sont le meilleur manège du monde. »
— Jean de La Bruyère

Trois frères et sœurs se souviennent de leurs vacances et des émotions partagées dans un immense parc d’attractions.

Leurs reviennent le goût des sucreries, mais aussi leur passion pour les jeux vidéos. Les chamailleries qui les divisaient quelques fois entre garçons et filles pour des raisons… futiles.

Mais surtout la complicité et l’amour qui les unissaient face aux regards et moqueries parfois entendues sur leur passage, à la vue de leur frère dans son fauteuil roulant…

Réunis par la danse et la musique, unis dans leurs différences, ils nous partagent leurs incroyables aventures… et mésaventures !

À travers de nombreuses rencontres riches en rebondissements, ils amènent les enfants à prendre conscience des embûches que l’on peut trouver sur le chemin de la vie… et comment les dépasser pour grandir !

Avec la conviction que la solidarité, la fraternité et l’amour seront toujours le socle du progrès de l’humanité.


Au départ

La compagnie Magali Lesueur (CML) est engagée depuis 2012 dans des actions pour la prévention de la rupture sociale et pour la citoyenneté, notamment avec le triptyque ADDICT – L’ÉGALITÉ – L’ILLUSION. Forte de ses expériences et du succès de ces actions auprès des publics à partir de 10 ans, elle souhaite continuer à développer son travail chorégraphique autour de ces thématiques, cette fois dirigées vers un jeune public à
partir de 4 ans.

Avec « POMMES D’AMOUR » la CML s’implique dans un processus d’éducation artistique et culturelle dans lequel la transmission et l’interaction ont une place primordiale. La dimension pédagogique et éducative de ce projet se développe notamment avec des
résidences d’artistes en milieu scolaire mais aussi avec des actions culturelles menées dans les différentes académies de l’éducation nationale.

La singularité de ces actions préventives et éducatives réside dans la méthodologie employée. Il s’agit d’utiliser la danse, la musique, la chanson comme outils de réflexion
afin de développer le sens critique des enfants, sensibiliser au spectacle vivant, prendre conscience des dangers liés aux thématiques que nous abordons.

La médiation artistique est au service d’un langage efficace, fondé sur l’émotion communiquée au spectateur. La puissance évocatrice du geste, du rythme, de la musique, des chansons et du corps peut véhiculer des messages d’autant mieux reçus des publics fragilisés qu’ils ne se présentent pas sous une forme institutionnelle. La fonction rédemptrice et préventive de l’art sensibilise à tout âge en s’adressant justement à la sensibilité de chacun.

Le choix de travailler avec Nathan Waye, danseur professionnel de break dance, en situation de handicap (en fauteuil roulant) rejoint l’idée de véhiculer des messages forts : quel que soit la différence ou le handicap, il faut croire en ses rêves et rester unis.


Un spectacle et plusieurs formes

Le spectacle est proposé sous différentes formes selon les âges:

  1. 40 minutes : Version intégrale de la pièce de 40 minutes pour les 8–10 ans (CM1-CM2). Jeux interactifs, débats avant et après la représentation.
  2. 2×20 min : Version en deux parties de 20 minutes pour les 6–8 ans (CP, CE1, CE2) avec discussion et jeux interactifs au milieu.
  3. 4×5 min : Version en quatre extraits de 5 minutes pour les 4–6 ans (maternelles). Jeux interactifs et discussions entre chaque extrait.

De plus la CML est titulaire de l’agrément académique de l’éducation nationale. Elle propose ses ateliers et son spectacle-débat rythmés par des moments ludiques d’interaction entre les artistes et
les enfants :

  • Ateliers chorégraphiques d’expression corporelle
  • Eveil et apprentissage d’instruments de musique (cloches, arbre de pluie, tambourin, xylophone, djembé, bol tibétain, maracas, castagnettes etc.
  • Jeux interactifs sur l’égalité filles-garçons avec des cartes métiers, sports, activités, traits de caractère.
  • Jeux de questions – réponses sur les thématiques.
  • Chansons sur les thématiques.

La matière du spectacle permet d’aborder de nombreux thèmes tels que :

L’ADDICTION :

  • Aux écrans : jeux vidéo, tablettes, ordinateur, téléphone
  • Au sucre, bonbons &c.

L’ÉGALITÉ filles – garçons :

  • Discriminations, clichés et stéréotypes
  • Le vivre ensemble, la solidarité, la liberté

LA DIFFÉRENCE, LE HANDICAP : discriminations, moqueries, harcelement.

LA VIOLENCE : physique, verbale.


Partenaires

 

Association Étincelle – Potentiel en lumière.

La CML est partenaire de l’association Étincelle sur des actions d’éducation artistique et
culturelle à Villers-le-Bel depuis 2020.

La lutte contre toute forme de discriminations comme objectif commun :

Fondée par Claude Alcan en 2016, Étincelle a vise à donner une deuxième chance ou une solution alternative aux jeunes des quarters prioritaires, notamment à travers différents projets socio-sportifs et culturels innovants, le plus souvent en partenariat avec l’éducation nationale. « L’échec est le meilleur moteur de la réussite. »

 

Souffleurs de Sens (anciennement le Centre Recherche Théâtre Handicap), membre du groupe SOS Solidarités.

La CML est partenaire avec les Souffleurs de Sens – Paris depuis 2013.

Le droit à la Culture pour tous et l’inclusion sociale comme objectif commun :

A ce tire, la Culture constitue n formidable vecteur d’inclusion. Porte ouverte à l’autre et à soi-même, elle sollicite l’imaginaire, la projection, l’empathie, le courage, l’évasion. Elle permet l’expression individuelle et son partage. Elle attise la pensée et fait de la différence est une richesse. Nous sommes fiers de mettre en œuvre ces convictions
quotidiennement en imaginant et en expérimentant des intermédiations entre les publics et les professionnels, en proposant des pratiques et des partenariats inclusifs, respectueux et exigeants.


  • tags :