Maintenance
Site en maintenance. Suivez l’actualité de la Compagnie sur notre page Facebook.

DÉMARCHE DE LA COMPAGNIE

Créée en 2010, la « Cie Magali Lesueur » pose au fil de ses créations, son regard chorégraphique sur des phénomènes de société, des problèmes de santé publique, le comportement des individus, une histoire, un mythe ancien, sur une inspiration comme Jean Cocteau, l’Âme, les rêves ou encore la destinée de la planète ou l’exclusion et la rupture sociale.

Animée par un immense désir de partage, d’échange et de rencontres, Magali Lesueur souhaite tisser des liens avec les différents publics en utilisant la danse comme outil pour libérer la parole.

Sensible à la solidarité, la citoyenneté et l’insertion par la culture, la compagnie est titulaire de l’agrément académique de l’éducation nationale et propose plusieurs formules d’actions socioculturelles, éducatives et préventives autour de ses créations (spectacles, conférences, débats chorégraphiques, ateliers chorégraphiques)


HISTORIQUE DE LA COMPAGNIE

2010 : création de la compagnie avec « LE QUATTRO STAGIONI » de A. Vivaldi en collaboration avec l’orchestre I Virtuosi delle Muse.

Création F.A.T.E. sur le destin de la planète et les quatre éléments en collaboration avec le contrebassiste Ludovic Coutineau.

2011 : Création PSYCHÉ en collaboration avec le violoniste Jonathan Guyonnet.

Diffusion en France de 2011 à 2014.

2012 : Création du 1er volet du projet de Prévention de la rupture sociale par le biais de la danse : ADDICT (prévention des addictions). Tournées et actions culturelles en perpétuel développement avec les différents publics et structures socioculturels et scolaires. Diffusion en cours depuis 2012.

2014 : Création version déambulatoire/parcours chorégraphique du spectacle PSYCHÉ

2015 : Partenariat avec le CRTH – Paris (Centre Recherche Théâtre Handicap) et mise en place des « Souffleurs d’Images » pour la danse.

2015 : Création ANIMA inspirée de l’univers de Jean Cocteau en collaboration avec Isabelle Carré, Jonathan Guyonnet (violon) et Clément Maléo (son). Tournée en cours.

2017 : Création du 2e volet du projet de Prévention de la rupture sociale par le biais de la danse : L’ÉGALITÉ (égalité homme/femme, lutte contre les discriminations).

2018 : Création du 2e volet du projet de Prévention de la rupture sociale par le biais de la danse : L’ILLUSION (lutte contre l’exclusion et la haine) avec Fabienne Haustant, danseuse en situation de handicap visuel.


MAGALI LESUEUR

Directrice artistique CML — Chorégraphe — interprète

Originaire de Menton, Magali est formée dès l’âge de 4 ans à l’École de MF Ceschel (classique, jazz, contemporain) puis à Monaco à l’École Tous en Scène de Caroline Mouflette (classique) et au « Ballet de Monte-Carlo » (invitée par Jean-Christophe Maillot à suivre les classes). Elle entre ensuite à l’École Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower pour terminer son cursus scolaire (option danse contemporaine)

Son baccalauréat littéraire obtenu, elle part en Belgique de 2001 à 2003, pour enrichir son répertoire contemporain et néo-classique avec le projet de la Compagnie Passerelles dirigé par Alix Riga où elle a travaillé avec divers chorégraphes : Waldemar Bartowski, Matteo Molès, Lieve Mertens… Puis avec la Cie Capriola dans le spectacle équestre de danse contemporaine « Samsara ».

De retour en France en 2004, elle est interprète pour plusieurs créations de la cie Thierry Verger jusqu’en 2008, pour la Cie Le Guetteur — Luc Petton en 2007 (travail chorégraphique avec rapaces et félins) et pour la cie Exponentielle à Paris.

Depuis 2006, elle travaille régulièrement sur les plus grandes scènes d’opéras avec d’importants chorégraphes et metteurs en scène tels que Laurence Fanon, Andrew Georges, Thomas Stache, Warren Adams, Philippe Giraudeau et Lukas Hemleb, J-L Pichon, Emilio Saggi, Fanny Ardant, Petrika Ionesco, Charles Roubaud, Lee Blackeley, Pier-Luigi Pizzi, Robert Carsen, Benoit Jacquot… à l’Opéra National de Paris, de Bordeaux, de Marseille, Théâtre des Champs-Elysées, Theater an der Wien….

De 2006 à 2014, elle a dansé dans de nombreux spectacles musicaux du Théâtre du Châtelet à Paris (Le Chanteur de Mexico, My Fair Lady, Sweeney Todd, Little Night Music, Magdalena …)

De 2008 à 2010, elle est directrice artistique et chorégraphe des « Ballets L.Malaïka Paris » pour lesquels elle crée le spectacle « Sultana, une leçon de poésie arabe » en collaboration avec l’auteur Layla Aziz. (Tournée en France)

Depuis 2012 elle est danseuse pour la Compagnie Hybride — Chorégraphe Lionel Hun.

Toujours en quête de rencontres et d’enrichissement artistique, social et humain, Magali poursuit ses recherches chorégraphiques au travers de collaborations artistiques diverses notamment avec l’orchestre baroque « I Virtuosi delle Muse » et Jonathan Guyonnet (violoniste), Ludovic Coutineau (contrebassiste), avec Nicolas Musin (metteur en scène-chorégraphe — plasticien), Serge Dulac (concepteur de show statues vivantes), Véronique Otto (Artiste-peintre), Carole Weisweiller (Auteur) Isabelle Carré (comédienne) Antoine Lhonoré-Piquet (réalisateur) et au travers de workshop aux Ateliers de Paris Carolyn Carlson et avec Philippe Decouflé.

Elle est amenée à chorégraphier pour des films publicitaires et courts-métrages en 2018.